Accueil      COIN DES PENSEURS      BÉTHANIE
 
 

 

GROSSE NOUVELLE: La famille de Béthanie a maintenant son PÈRE et sa MÈRE.

Quand le Seigneur a présenté aux Missionnaires de la Bonne Nouvelle la spiritualité de Béthanie pour venir en aide à la famille chrétienne, spontanément nous avons adhéré. Elle semblait tellement répondre aux besoins de la famille d’aujourd’hui. En effet, en chacune de nos familles, comme en chacun de nous, il y a :

-UNE MARIE-MADELEINE , pécheresse qui a besoin de la miséricorde du Seigneur, une Marie-Madeleine que l’amour de Jésus séduira au point d’en faire une grande contemplative.

-En chacun de nous, en chacune de nos familles, il y a aussi une MARTHE qui s’agite pour trop de choses. En ce monde bouleversé, elle sera conduite au Seigneur du dedans et c’est alors qu’elle trouvera sa fécondité.

-Personne ne doute qu’en chacun de nous, qu’en chacune de nos familles, il y a bien des LAZARES à ressusciter.

LE GROS PROBLÈME :

Nous présentions au monde une famille qui n’avait  ni père, ni mère : seulement un frère et deux sœurs : Marthe, Marie, Lazare.

DANS LA RÉFLEXION ET LA PRIÈRE NOUS AVONS TROUVÉ, COMME GROUPE COMMUNAUTAIRE,  LE VRAI PÈRE ET LA VRAIE MÈRE DE LA SPIRITUALITÉ DE BÉTHANIE :

Le sang de Jésus, Roi d’Amour, a coulé dans les veines de chacun d’eux (les deux étaient des stigmatisés) :  le Père Matéo Crawley a engendré le Roi d’Amour, Mère Yvonne-Aimée  l’a porté dans ses entrailles et dans ses bras et cela tout au cours de sa vie.

 

LE PÈRE MATÉO CRAWLEY DES PÈRES DES SACRÉ-CŒURS DE PICPUS :


 

Le Père Matéo Crawley a engendré Jésus, Roi d’Amour,  dans bien des cœurs  à travers le monde. En 1990, je rencontrais  une femme de 88 ans qui me disait que,  depuis 70 ans, elle faisait régulièrement l’heure d’adoration au foyer demandé par le Père Matéo Crawley.

Le Père Matéo, c’est le penseur, c’est le contemplatif, c’est le Père de la famille, qui a réfléchi sur la famille de Béthanie et  sur la spiritualité du Roi d’Amour. Bien sûr, il doit être réécrit pour le monde d’aujourd’hui.  Des théologiens lui reprochent d’annoncer le règne social du Christ alors que Jésus a choisi la Kénose.  Ph2, 6 « Lui, de condition divine ne retint pas le rang qui l’égalait au Père. » La kénose nous présente l’abaissement de Jésus, alors que l’ancienne théologie parlait d’un Dieu impassible, tout-puissant.  Rappelons-nous les paroles du Minuit chrétien: « Et de son Père apaiser le courroux. » Dieu ne veut pas punir, Il ne permet pas le mal, il souffre  de nos erreurs, il meurt pour les faire disparaître. Il est d’abord la victime.

Dieu a aimé, Il s’est humilié et Il est la porte,le chemin…C’est par le chemin de  l’humilitéet de  l’amour que nous entrerons dans le Royaume.  Un enfant, Jésus, Roi d’Amour,  vient nous le rappeler.  Nous aurions tout avantage à écouter sur ce sujet les enseignements du théologien Arnaud Dumouch qui sont sur internet.

Ceci dit, le Père Matéo Crawley a été un très grand prédicateur qui a parcouru le monde pour faire connaître le Roi d’Amour. Il a parlé en homme de son temps et avec l’autorisation de l’Église. Quand il a demandé au Pape s’il lui permettait d’enseigner cette doctrine le Pape a répondu : « Non, je ne vous le permets pas, je vous oblige à le faire. »

MÈRE YVONNE-AIMÉE DES AUGUSTINES DE MALESTROIT :


 

Pour Mère Yvonne, Jésus, Roi d’Amour, ne se présentait pas comme une dévotion, mais comme le grand amour de sa  vie.  Toute jeune, elle a porté Jésus, Roi d’Amour dans ses bras, comme Lui, elle a connu l’entrée triomphale à Jérusalem (lorsqu’elle a été couronnée d’honneur par l’armée française), mais comme Jésus, elle a connu la trahison, le rejet, etc.  Le sang de Jésus, Roi d’Amour,  a coulé dans ses veines (les stigmates).

A BÉTHANIE, EST-CE JÉSUS ENFANT OU ADULTE ?

Le Père Jean-Paul  Regimbald répondrait: « Vous avez la montre TIMEX et le ciel a la montre ETERNA.  Jésus est le même hier et aujourd’hui. »

Le Père Matéo ne parle que d’un Jésus, Roi d’Amour,  adulte. Mère Yvonne oscille entre l’adulte et l’enfant.  Elle dira même que c’est pour se rendre plus accessible que Jésus se présente en enfant.

Un fait demeure incontestable : au moment où l’enfant est menacé même dans le sein de sa mère, Jésus, Roi d’Amour, se présente comme un enfant aux portes des familles d’aujourd’hui; comme un mendiant, Il demande d’être accueilli.  Les familles qui ouvrent leurs portes sont comblées et transformées.

« JE NE CONNAIS POINT D’HOMME » LUC 1,34. JOSEPH ET MARIE NE SE SONT JAMAIS RENCONTRÉS DE FAÇON CHARNELLE.

Curieuse de coïncidence, le Père Matéo a engendré Jésus, Roi d’Amour,  à travers le monde, Mère Yvonne a porté  Jésus, Roi d’Amour dans ses bras, elle l’a matérialisée en nous donnant une  représentation qui n’est pas une image pieuse, mais une icône miraculeuse, pourtant ces grandes âmes ne se sont pas rencontrées.

Un jour, Mère Yvonne, de passage à Paris, s’est rendue sur la rue Picpus pour y voir le Père Matéo. Un écrit nous rapportait que le portier a refusé la visite car le Père Matéo était souffrant, il avait les stigmates.  Les voies de Dieu sont impénétrables.